La 9° chronique de Bruno BLAISSE

bactrim prices without insurance Hypnose et Thérapies brèves :

-Le numéro 49 (Mai/juin/juillet) est paru. Ce numéro comprend un dossier : «  taking antibiotics and painkillers together Autour de la maternité » avec entre autres un article exceptionnel d’Allan Cyna : «  price of flagyl Australia Grossesse et accouchement » que je vous recommande particulièrement. Sinon j’ai apprécié l’article de Jean Denis : «  where can I buy amoxil in the UK Le ventre, grenier à émotions » qui nous rappelle les liens entre les intestins et la peau et la rubrique de Dina Roberts sur «  click here Le pouvoir des odeurs ».

amoxicillin and probiotics interaction Dans les kiosques :

source url -La mémoire dans la peau,  buy augmentin 635mg Canada Muriel Salmona. Marie Claire. Mai 2018. 1.90 €. L’article de 4 pages consacré à cette psychiatre spécialiste du  taking bactrim and drinking alcohol Syndrome de  buy doxycycline online USA Stress  enter site Post  https://nepomak.org/?n=buy-ciprofloxacin-500mg-UK Traumatique et des violences faites aux femmes présente son travail mais cite également ses opposants à propos de la notion d’amnésie traumatique. Décidemment le SSPT est tendance !

A la télévision :

-Candice Renoir. France 2. Vendredi 25 mai 2018. Dans cet épisode de la série policière une séance d’hypnose est proposée à Candice et à son supérieur hiérarchique Antoine pour les aider à résoudre leurs conflits… Candice et Antoine échangent leurs personnalités ! Difficile de faire plus ridicule, voire inquiétant si l’on est très crédule…Encore une utilisation scénaristique de l’hypnose qui ne risque pas de rassurer les patients.

Pause parking :

            -L’univers de l’hypnotisme. Charles de Liguori. Ed De Vecchi (2017).3 €.  Cet ouvrage est publié dans une collection spécialisée dans l’ésotérisme et je n’ai pu trouver aucune information sur cet auteur et ses références professionnelles… Il y a souvent quelque chose à apprendre même dans les plus mauvais livres (ne serait-ce que ce qu’il ne faut pas faire !) et celui-ci a enrichi mes connaissances sur la pratique de l’hypnose au siècle dernier ! Même si Dominique Megglé nous a rappelé qu’Erickson était beaucoup plus directif que ce que certains (et notamment Rossi) avaient voulu nous le faire croire…cela n’a rien à voir avec l’hypnose « autoritaire » que ce livre décrit ! Pire l’auteur n’hésite pas à détailler des méthodes « d’induction rapide » avec stimulation vagale et compression carotidienne dignes d’un film d’espionnage et d’un danger certain. Bref un livre dangereux à retirer de toutes les mains.

Notes de lecture : 

            -L’hypnothérapie pour les nuls. Mike Bryant & Peter Mabbut. First Editions (2013). 12.50 €. En fait ce livre de 291 pages s’adresse aux patients souhaitant s’informer avant un traitement par hypnose. A mon avis si un patient vous parle de ce livre et l’a lu en entier inutile d’envisager une prescription de tâche pour vérifier sa motivation ! A part cela je n’ai trouvé aucun intérêt véritable à ce livre.

Prévenir les traumatismes postopératoires par le jeuSarah Berrier. Bulletin de l’Ordre national des médecins. Mai-juin 2018. Agréable de voir à quel point on prend de plus en plus en compte le stress des enfants et la communication thérapeutique. J’ai bien aimé le « biscoto mètre » (pour le tensiomètre).

Rappel de cours :

Un des grands « préceptes » que j’ai retenu de ma première formation en hypnose ericksonienne est la fameuse « Règle des trois O : Observer, Observer, Observer ».

Pendant longtemps je l’ai interprétée comme cette très théâtrale déclaration d’un conférencier anesthésiste sur les trois principes fondamentaux de la péridurale : 1) être médian, 2) être médian, 3) être médian…

Ce n’est que bien plus tard à l’occasion d’une nouvelle formation que j’ai eu une autre interprétation qui va bien au-delà de la simple répétition de la nécessité d’observer en permanence les patients et c’est celle que je donne dans mes formations : les trois O correspondent à trois niveaux différents d’observation :

Observer ce que le patient manifeste,

Observer ce que moi je ressens suite à cette observation,

Observer comment cette relation évolue pendant la séance.

 

Citations :

« Ce que l’on appelle si joliment intuition, mon bon ami, repose toujours sur ce que nos sens perçoivent. Mais quand la perception devient si infime que nous ne l’enregistrons que comme une impression, une plume sous le nez dans notre sommeil, et nous n’arrivons pas à mettre un nom sur les associations que fait le cerveau, alors on parle d’intuition ». Jo Nesbo. L’homme chauve-souris. Folio. 1997.

Comme quoi il n’est pas indispensable d’être hypno praticien, synergologue ou « mentaliste » pour comprendre à quel point l’observation est fondamentale, Jo Nesbo est un excellent auteur…de romans policiers !

 

Bonnes vacances quand vous pourrez en prendre.

B.Blaisse