La chronique N° 3 de Bruno Blaisse Nov 2017

http://bsquared-consulting.com/?a=azithromycin-500-mg-cost-in-Australia Sur les ondes :

Chaque samedi sur http://www.digistorytelling.com/?d=can-you-take-amoxil-with-grapefruit-juice France azithromycin cost Canada Inter entre 11h & 12h, http://www.digistorytelling.com/?d=metronidazole-200mg-tabs Jean Claude Ameisen présente son émission de vulgarisation scientifique (de haut niveau) «  cost of azithromycin with insurance Sur les épaules de Darwin ».

Pour l’instant pas d’émission sur l’hypnose mais plusieurs émissions passionnantes sur la http://bsquared-consulting.com/?a=cost-of-tetracycline-NZ mémoire et sur le http://bsquared-consulting.com/?a=price-of-azithromycin-US sommeil que vous pouvez podcaster sur le site de France Inter.

Et si vous vous laissez séduire par ce grand scientifique (médecin, chercheur, professeur d’ immunologie, Président d’honneur du Comité National d’Ethique) chaque année il édite un recueil de ses émissions.

order zithromax online Australia Hypnose et Thérapies Brèves :

Le numéro 47 de la revue vient de paraître avec, entre autres, un article de augmentin buy online Canada Dominique Megglé sur la différence entre click here thérapeute et amoxicillin price Australia psychothérapeute… et un http://bsquared-consulting.com/?a=cheap-bactrim-online-UK dossier hypnose & douleurs. 9 € le numéro aux éditions Métawalk ou sur abonnement.

buy flagyl online Hamburg Grands http://brittnet.se/?b=var-kan-man-k%C3%B6pa-keflex classiques :

go Qu’est-ce que l’hypnose ? de François Roustang. Les Editions de Minuit (1994). 9.5 €. François Roustang est décédé cette année mais Il n’est jamais trop tard pour découvrir les textes fondamentaux, dont celui-ci. N’attendez pas un énième ouvrage de vulgarisation sur l’hypnose, ni un manuel de technique hypnotique mais une réflexion profonde sur la pratique de l’hypnose et le rôle du praticien. Un ouvrage ardu et indispensable à déguster lentement par un des grands penseurs de l’hypnose moderne.

Nouveautés :

30 jours pour pratiquer l’autohypnose de Pascale Chami & Damien du Perron. Editions Mango (09 2017). 14.95 €.Pour celui qui a le temps de fréquenter les librairies il est facile de remarquer que les deux grandes tendances du moment sont les ouvrages de présentation de l’hypnose et ceux d’enseignement de l’autohypnose, à chaque fois avec des niveaux d’intérêt divers ! Celui-ci s’adresse éventuellement au grand public mais surtout à des hypno praticiens désirant approfondir leur pratique de l’autohypnose car outre des généralités sur cette technique il comporte 30 « scénarios » progressifs détaillés et commentés avec à chaque fois  des commentaires sur leurs indications. Je l’ai beaucoup apprécié et mes anciens stagiaires retrouverons sans surprise « la météo », « l’arbre » ou « le poing » que je leur avais déjà présentés après les avoir pratiqués en atelier avec Pascale Chami aux Journées hypnotiques de Biarritz de 2016.

Les fabuleux pouvoirs de l’hypnose de Betty Mamane. Editions Belin/Arte. 18 €. J’ai eu l’occasion de le feuilleter en librairie et trouvé que contrairement à mes espoirs il ressemblait plus à un ouvrage de découverte de l’hypnose pour le grand public qu’ à une présentation axée sur le côté neurosciences. Du coup je l’achèterai plus tard !

Mes Journées Hypnotiques de Biarritz :

Chaque année c’est le même problème insoluble…comment assister aux Journées Hypnotiques de Biarritz avec le moins de frustration possible !

Si au moins l’hôtel  « Le Grand Large » où se déroule ce congrès était moins bien situé et n’avait pas une salle à manger avec une immense baie vitrée donnant sur l’océan… De toute façon rien qu’en venant à cet hôtel la route domine la célèbre plage de surf « La côte des Basques » et il y a toujours des planches à l’eau, difficile aussi d’ignorer la toute proche grande plage du casino et ses cafés au bord du sable ! En outre l’hôtel ( en plus de nombreux conférenciers et congressistes) regorge de surfeurs de nationalités multiples au hâle significatif ! Heureusement les salles de formation ne donnent pas sur l’océan mais sur un petit patio qui donne accès à la piscine… ce qui ne peut que faire penser à la réputation de Biarritz en termes de balnéothérapie…et Saint Jean de Luz est toute proche aussi.

Evidemment tout le monde n’aime pas le surf et les bains de mer et peut plus facilement résister aux tentations mais mieux vaut également ne pas pratiquer le golf car Biarritz en possède plusieurs, dont celui d’Arcangues (où l’Institut Milton H Erickson de Biarritz organisait autrefois ses formations) qui est dans un cadre superbe et jouxte le magnifique cimetière où repose Luis Mariano.

Difficile également après une journée studieuse (et passionnante) de rentrer tranquillement dans sa chambre d’hôtel pour se reposer et relire ses notes. Je ne sais pas pourquoi mais à ce congrès je retrouve toujours d’anciens stagiaires (cette année beaucoup de la Guadeloupe) et d’anciens collègues de formation de toute la France et il y en a toujours un pour proposer de se retrouver pour dîner dans un des nombreux restaurants qui entourent l’hôtel soit dans le quartier de la crique du Port Vieux, soit dans le quartier des halles (magnifiques et très vivantes) qui sont à quelques minutes à pied : poissons frais, tapas, fruits de mer, crêpes, spécialités Basques, cuisine italienne…

Inutile d’ailleurs de penser à surveiller sa ligne pendant le congrès car non seulement les repas du congrès et les collations des pauses sont succulents mais Biarritz est bien connue pour son musée du chocolat, ses macarons et autres « mouchous » et il y a trois super boutiques de glaces artisanales (dont une avec une étonnante fresque sur l’hypnose profonde) et un grand bar à bières, à quelques minutes de marche des salles de cours…

Question shopping les tentations ne manquent pas (ne serait-ce que la boutique 64) et il peut même arriver que le congrès coïncide avec la grande braderie de Biarritz !

Quant à ceux qui préfèrent se cultiver les expositions sont nombreuses, l’aquarium magnifique, le musée asiatique réputé et généralement le congrès est aux mêmes dates que le festival de danse contemporaine de Biarritz…

Mais le pire est à venir…le congrès ! Du vendredi après-midi au dimanche midi, 14 conférenciers différents, venant des horizons les plus divers mais tous de haut niveau animent 6 sessions de 4 ateliers d’1h30 simultanés. Même si chaque conférencier intervient en général deux fois comment arriver à choisir entre Megglé et Doutrelugne, Halfon et Célestin­-Lhopiteau, Espinosa et Betbèze, Honoré et Quin… et renoncer aux « valeurs sûres » pour découvrir de « nouvelles têtes ».  Comment choisir 6 ateliers sur 14 ! Evidemment à chaque intercours les conversations vont bon train et l’on interroge ses relations sur chacun des 3 autres ateliers que l’on a manqués quitte à bouleverser son planning pour voir la seconde session d’un conférencier qui « fait le buzz » …Autant dire qu’entre les collations, les retrouvailles, les discussions avec les conférenciers et la collecte d’information on ne voit pas passer les intercours…

Mais un autre piège attend les pauvres congressistes, redoutable. Entre les salles consacrées aux ateliers, une grande salle est réservée aux représentant de la revue « Hypnose et Thérapies Brèves » et aux Editions Satas. Pour la revue peu de risque je suis déjà abonné…mais il y a tous les anciens numéros que je n’ai pas encore lus ! Quant aux Editions Satas c’est l’enfer : aucune librairie ne présente autant de livres d’hypnose simultanément, des dizaines sur plusieurs mètres de présentoirs, tous plus attirants les uns que les autres, toutes les dernières nouveautés…chaque fois je dois faire des choix cornéliens et dépasse mon budget !

Heureusement le congrès n’a lieu qu’une fois par an, l’année prochaine ce sera du vendredi 14 au dimanche 16 septembre…. Et j’ai déjà pris mon inscription car les places sont très limitées et pour moi la pire frustration serait de ne pas pouvoir y aller !