La 53-ème chronique de Bruno Blaisse.

14 juin 2022

PREAMBULE :

Vous trouverez en pièce jointe le « VOCABULAIRE » qui explique l’esprit de chaque rubrique et la façon de l’utiliser au mieux, le dossier « QUI EST-CE » pour mieux identifier les auteurs ou intervenants cités et le dossier « VOCABULAIRE » pour mieux définir certains termes employés. Ces dossiers sont très incomplets car je les renseigne au fur et à mesure de mes lectures, n’y voyez aucun parti-pris…

Je fais de mon mieux pour rédiger une chronique « non genrée », toutes iels fautes d’accord ne sont pas involontaires…

Ce mois-ci je vous recommande de vous procurer le numéro de Juin de la revue « Cerveau & Psycho » et de lire l’article sur la thèse d’Esteban Munoz-Musat* : « La conscience, dévoilée par l’hypnose ». Cette thèse est un progrès essentiel pour la reconnaissance scientifique de l’hypnose.

J’ai mis en pièce jointe le récit de la soirée que j’ai passée en Avril au spectacle de Messmer* au Zénith de Toulouse. Edifiant !

Je suis en train de lire un livre passionnant sur l’ « hypnose conversationnelle », je vous en parle en Juillet.

Bonnes vacances dès que vous pourrez en prendre.

HYPNOSE ET THERAPIES BREVES :

Dans le numéro 65 un dossier sur les métaphores où j’ai particulièrement remarqué l’article : « Encrer l’intention » de Virginie Serrière* qui décrit de façon très convaincante comment elle intègre ateliers d’écriture et thérapie narrative*, mais sans négliger pour autant la « Bibliothèque des métaphores » d’Alicia Mangeot*, qui propose trois exemples mais surtout insiste sur le fait de prescrire une tâche d’observation de la pertinence de la métaphore, et « Confusion et métaphores » de Marie Clotilde Wurtz-de-Baets*, qui détaille sa prise en charge d’une jeune femme confrontée au « syndrome du sauveur* ». Dans l’« Espace douleur douceur » j’ai bien apprécié l’article de Sophie-Isabelle Martin* et David Simon* : « Traiter la phobie douleur » qui décrit comment utiliser le thème d’une séance de cinéma pour introduire de multiples étapes de dissociation et « Douleur en fin de vie » de Serge Sirvain* qui présente sa pratique de l’hypnose en gériatrie. Enfin ne manquez par le long entretien entre Gérard Fitoussi* et le nouveau Président de la Confédération Francophone d’Hypnose et Thérapies Brèves* : le Professeur Pierre Castelnau*,qui montre bien quelle est la situation de l’hypnose actuellement et sur quels axes la Confédération va travailler.

DANS LES KIOSQUES :

Cerveau & PsychoJuin 2022. 7 €. « « La conscience dévoilée par l’hypnose ». Esteban Munoz Musat*. Voici UN ARTICLE FONDAMENTAL pour la reconnaissance de l’hypnose. Une des plus prestigieuses équipes mondiales de recherche en neurosciences à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière à Paris a utilisé une patiente rendue sourde sous hypnose (par Jean-Marc Benhaiem*) pour une étude ajoutant un argument majeur en faveur de la théorie de la conscience défendue par Stanislas Dehaene*, Jean-Pierre Changeux* et Lionel Naccache*:  l’« Espace de travail neuronal global* ». Faites connaitre cet article et utilisez-le pour appuyer vos demandes de formations ou de création d’enseignement. Sin dans ce numéro très riche un dossier sur le « télétravail » mais surtout de nombreux autres articles passionnants sur la « créativité », la violence, le « syndrome de la victime coupable », le « gaslighting* » ; etc. et une grande revue générale : « Neurones miroirs : quel bilan 30 ans après ? » qui fait le bilan des retombées de cette découverte capitale et précise sa place actuelle. Achetez ce numéro.

 

Fémininbio. Mai 2022. 3.9 €. « Méditation sur la liberté intérieure. » Cet entretien avec Boris Cyrulnik* (à propos de son dernier livre « Le laboureur et les semeurs de vent ») est une magnifique réflexion sur la liberté face à la pression sociale, d’un grand humanisme fortement imprégné de la pensée d’Hannah Arendt*. Une lecture qui nous enrichit !  Dans le même numéro une réflexion de François Bonifaix* « Un prénom pour l’ « avis » ? » assez intéressante ; les conseils de la « doula* » Amandine Lagarde* : « L’attachement mère-bébé, une histoire qui se tisse », article très simple que j’ai beaucoup aimé et qui rappelle l’importance du « peau à peau » ; et un article de Jérome Palazzolo* : « L’art de pardonner » qui insiste sur le bénéfice personnel comme motivation prioritaire. Au total une revue riche et facile à lire. Un bon choix.

 

Bien dans ma vie. Juin 2022. 3.8 €. « Comment mieux vivre ses émotions et en faire une force. » Encore une « salade de saison » qui mélange le pire et le meilleur… Sur les 10 préconisations on trouve Gérard Ostermann* qui présente l’EMDR* et propose en exercice « L’étreinte du papillon »mais aussi la sophrologie*, la méditation de pleine conscience*, la cohérence cardiaque*, l’art-thérapie* : pas de problème et les exercices proposés sont intéressants. La PNL* est assez contestée en ce moment mais peut être intéressante et l’AMSR* s’apparente à l’autohypnose. Malheureusement ensuite l’article propose l’EFT* et les « Fleurs de Bach* » (pseudosciences) et présente l’hypnose mais avec la collaboration de l’indéracinable Kévin Finel* de l’Arche*. Dans le même numéro des conseils « Dire non c’est retrouver sa liberté » et un article sur la « sonothérapie*(décidemment très tendance) : » Massage sonore ». Un mélange dangereux à lire avec des pincettes !

 

Sciences humaines. Juin 2022. 5.9 €. « Comment décidons-nous ? » Encore une fois je suis déçu par ce dossier qui bien que richement documenté sous la plume de scientifiques de haut niveau donne trop l’impression de survoler les thèmes sans jamais vraiment les approfondir et me laisse sur ma faim. Dans le même numéro : « Méfions-nous de la pensée paresseuse », entretien avec Boris Cyrulnik* qui à partir de son expérience explique l’importance des relations d’attachement* pour l’enfant puis présente les thèmes de son dernier livre « Les laboureurs et les mangeurs de vent » sur les mécanismes des dictatures. Un achat non indispensable.

 

 

Mieux pour moi. Avril 2022. 3.3 €. « J’utilise l’autohypnose pour vaincre mes douleurs ». Un entretien avec Claude Virot* tout à fait intéressant, même si par moments on sent que ses réponses ont été un peu écourtées. Dans le même numéro deux autres articles avec des témoignages intéressants : « Mieux vivre la métamorphose de la maternité » et « Bien réagir si votre enfant commence à ne plus avoir envie d’apprendre… ». Au total une revue pas trop chère mais d’un intérêt limité.

 

 

Les dossiers Psycho. Mars 2022. 9.95 €. « Les pièges de la manipulation ». Ce dossier qui est en fait une mise à jour du dossier de mars 2017, comporte environ un quart de nouveaux articles et coûte presque le double ! A part cela rien de très nouveau, visiblement Marie-Laure Cuzacq* et Anne Guibert ont bien lu le « Petit traité de manipulation » de Joule* et Beauvois* et je vous conseille d’en faire autant. Mieux vaut lire le livre de référence plutôt que son « digest. » 

 

 

 

Dossiers comprendre les sciences : Cerveau & Neurosciences. Mai 2022. 12.9 €. L’été approche et apparemment c’est la bonne période pour proposer de gros dossiers que vous allez croire avoir le temps de lire sous le parasol… Celui-ci n’est pas inintéressant si vous vous intéressez un peu aux neurosciences et à leurs liens avec la psychologie et ce peut être une bonne façon de commencer à vous familiariser sans trop d’effort avec ces notions qui vont devenir de plus en plus importantes dans notre pratique d’autant que les ouvrages sur ce thème n’abondent pas. Ceci dit je trouve le prix prohibitif !

 

 

PRESSE :

« 90% du temps, on fait de l’hypnose sans le dire au patient ». Le Pays Malouin. 12 Juin 2022. Entretien avec Emmanuel Boselli* médecin anesthésiste Isérois. 

PARU, PAS LU :

« Le cœur qui bat ». Tiphaine Rivière. Ed Delcourt. (2021). 19.99 €. Le premier trimestre de grossesse en BD.

« Mémoire vous avez le pouvoir !» Fabien Olicard & Michel Cymes. Ed Solar. (2022). 17.95 €.

TROUVAILLES CHEZ LE BOUQUINISTE :

« L’hypnothérapie ». Janet Fricker et John Butler. Ed Taschen. (2004). 5.27 €. Ce livre résulte de la collaboration entre un célèbre praticien et formateur anglais et une journaliste. Alors oui certaines théories sont dépassées et les illustrations (souvent superflues) sont trop abondantes, mais cet ouvrage n’est pas sans intérêt. La première partie présente l’hypnose en général et comporte un historique des origines de l’hypnose très détaillé. Les notions et techniques de base sont correctement présentées mais restent très floues. La seconde partie du livre consiste avant tout en une longue énumération de situations ou de pathologies où l’usage de l’hypnose est intéressant, avec un bref résumé d’une façon de les aborder en hypnose. Au total c’est un ouvrage de présentation au grand public qui vise à dédiaboliser la pratique de l’hypnose et à la mettre en valeur. Donc un intérêt surtout historique mais j’ai été agréablement surpris par l’impression de respect du patient que ce livre transmet. 

 

CLASSIQUES :

« Constatations cliniques et expérimentales sur la surdité hypnotique ». Intégrale des articles de Milton H. Erickson sur l’hypnose. (« Collected papers »). Tome II. Ed Satas. Intéressant de relire ces articles de 1936 qui montrent à quel point l’étude expérimentale de ces phénomènes hypnotiques est compliquée… ce qui donne toute sa valeur à la collaboration entre Jean-Marc Benhaiem* et l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière dont parle l’article de « Cerveau & Psycho » !

 

 

 

THEATRE TELEVISION FILMS ET SPECTACLES :

« Titre définitif* (*titre provisoire) ». Pronomades. Compagnie Raoul Lambert. 10 Juin 2022. Je vous ai déjà signalé cette compagnie spécialisée dans le mentalisme*. Ce nouveau spectacle dont le fil rouge est la musique est tout à fait original et souvent aussi surprenant que désopilant. Le duo est aussi sympathique que performant et allie avec brio humour, musique et capacités psychiques surprenantes. Un spectacle pour tous à partir de 7 ans que je vous recommande.

« MES5MER Hypersensoriel ». Zénith Toulouse. 30 Avril 2022. Vous trouverez en pièce jointe le récit de ma soirée au Zénith de Toulouse avec le célèbre « fascinateur »: MES5MER Hypersensoriel

« Magique ». Musée des confluences. Lyon. Jusqu’au 05 Mars 2023. Magie, chamans, rebouteux, sorcières…

« Une opération à cœur ouvert sous acupuncture ? Décryptage d’une émission diffusée sur France 2 ». Cairn.info/Santé Publique.2018/4. Dans une ancienne info je vous avais signalé avoir été stupéfait par ce reportage diffusé par Michel Cymes*. C’est en recherchant des informations sur une supposée utilisation de l’hypnose lors des premières interventions de chirurgie à cœur ouvert que je suis tombé sur cet article très intéressant qui confirme mon attrait pour la zététique*. On ne se méfie jamais assez !

CONGRES, FORMATIONS, WEBINAIRES :

11 -èmes Journées Hypnotiques de Biarritz. Voir autrement. A Biarritz du 16 au 18 septembre 2022.  350 €. Découvrez le programme et inscrivez-vous rapidement, le nombre de places est limité. J’espère vous y rencontrer.

 

 

 

« Le guérisseur intérieur ». Colloque en visioconférence de la revue Hypnose & Thérapies Brèves du 22 Mai 2022. Replay à volonté pendant 2 mois. 72 €.

La formation avec Giorgio Nardone* organisée par l’AREPTA* de Nantes est finalement reportée aux 16 et 17 Septembre 2022.

ADDICTIONS :

« Certains fumeurs n’attrapent pas le cancer du poumon ; la génétique pourrait l’expliquer. » Medscape. 19 Mai 2022. Cette étude confirme une idée répandue (qui expliquait par exemple en partie les cancers du poumon de conjointes de fumeuses très actifs) et sera un argument de choix pour l’information avant le sevrage tabagique.

« 5 conseils d’un hypnothérapeute pour sortir du cercle vicieux de la compulsion »Psychologies. 13 Octobre 2020. Les conseils ne sont pas faux, mais peut-on régler un problème d’addiction avec 5 conseils ? Quant à l’auteur, Adrien Moulard*, c’est un pur produit de l’Arche*…

« Orthorexie : l’obsession du « manger sain »Psychologies. 12 Août 2020. Présentation par le Pr Patrick Denoux*.

 

COMMUNICATION :

« Robin Goncet, le chirurgien qui opère des fruits et légumes sur TikTok. » France InterCapture d’écran. 26 Mai 2026. Cet étudiant en médecine est génial. J’espère qu’il sera reçu à l’internat car il a vraiment le sens de l’enseignement. Une petite césarienne ?

« Les bienfaits méconnus du robot tactile. » Sciences et Avenir. 08 Juin 2022. Décidemment le « toucher bref » a de beaux jours devant lui ! Je suis surpris par la durée (10 secondes) que je trouve assez longue, l’article ne dit pas sur quels critères elle a été choisie.

COVID-19 :

« Long Covid neuropsychiatric deficits greater than expected. » Medscape. 31 Mai 2022. Vraiment pas rassurant !

« Screening tool assesses cognitive impairment post-COVID ». Medscape. 01 Juin 2022. Un outil de dépistage du Covid long.

« High rates of med student burnout during COVID. » Medscape. 01 Juin 2022. Selon cette étude 54 % d’étudiants touchés dont la moitié ont accepté une prise en charge et 20 % un traitement chimique.

« Alarming new data on disordered sleep after COVID. » Medscape. 07 Juin 2022. Fatigue et troubles du sommeil pour le Covid long.    

DOULEUR :

« L’algie vasculaire de la face : « C’est comme si on m’amputait sans anesthésie »  Psychologies. 05 Mai 2022. Un témoignage éprouvant.

« Americans try many things to ease chronic back pain. » Medscape. 23 Mai 2022. Que faire quand on en a « plein le dos » ?

« La douleur ». France Culture. 6-9 Juin 2022. Une série de quatre émissions de 57 minutes avant tout du point de vue philosophique.

GUERRE :

« A Gaza, la musique pour soigner les traumatismes psychologiques des enfants ». France Inter. 20 Mai 2022. (4 mn). Il n’y a pas que l’Ukraine… Découvrez les efforts du Dr Sami Owaida*.

GYNECO-OBSTETRIQUE SEXOLOGIE :

« Au lycée, des ateliers pour briser le tabou des règles et lutter contre la précarité menstruelle. » France Inter. 27 Mai 2022. Une bonne occasion pour faire de la communication thérapeutique.

« At-Home vagus nerve stimulation promising for postpartum depression. » Medscape01 Juin 2022. Un traitement transcutané efficace sur une petite série. A confirmer.

PEDIATRIE :

« Quoi de neuf à l’association sparadrap ? » Newsletter Sparadrap. Mai 2022. Trois nouveaux dossiers gratuits pour les parents qui accompagnent leurs bébés et dont la lecture est fortement recommandée aux soignants. Souvenez-vous : « Tous les bébés sont des poèmes » !

« Peut-on se passer de doudou ? » France Inter. Grand bien vous fasse. 18 Mai 2022. (54 mn). A propos de la « théorie de l’attachement* » avec Adrien Blanc* et Michaël Stora*. Et vous quel était votre « objet transitionnel* » ?

« BabyLab : faites participer vos enfants de 0 à 6 ans à la recherche scientifique ! » Sciences et Avenir. 24 Mai 2022. Si vous habitez à Paris (ou l’Île-de-France), Lyon, Aix-en-Provence ou Grenoble et que cela vous tente.

« La hausse des suicides chez les enfants et les adolescents. » France Culture. 23 Mai 2022. (4 mn). Une pandémie silencieuse depuis 10 ans selon Richard Delorme*.

SCIENCES & NEUROSCIENCES :

« L’hypnose permet de comprendre la conscience ». France InterLes Savanturiers. 30 Avril 2022. (4 mn). Découvrez l’expérience passionnante à l’origine de la thèse d’Esteban Munoz Masat*.

« Our brains learn from mistakes and can track performance. » Medscape. 16 Mai 2022. Agir, puis réfléchir.

« The psychopathic brain : new Insight ». Medscape. 18 Mai 2022. La taille du striatum : l’œuf ou la poule ?

« Does suicide risk show up in the blood? » Medscape. 18 Mai 2022. Intéressant mais espérons que cela restera une aide au traitement des dépressifs sévères et ne remplacera pas l’avis d’un psychiatre par une prise de sang.

« New insight into how brain stimulation eases major depression. » Medscape. 20 Mai 2022. Plasticité cérébrale…

« Un cerveau humain, finalement, qu’est-ce que c’est ? » Sciences et Avenir. 23 Mai 2022. Une petite révision ?

« Cerveau : comment naissent nos idées ? » Sciences & Avenir. 02 Juin 2022. Et on retrouve le fameux délai de 300 millisecondes.

SOMMEIL :

« Moonlight makes it right. » Medscape. 01 Juin 2022. Voilà qui va réactiver les polémiques sur l’influence de la pleine lune…

« Aux frontières du sommeil ». Canal + Docs. 08 Juin 2022. (1h22). Un magnifique documentaire à la pointe des connaissances sur le sommeil, hélas réservé aux abonnés de Canal +.

« Novel drug « promising » for concomitant depression, insomnia. » Medscape. 07 Juin 2022. C’est sûr que l’industrie a plus à gagner avec l’« orexine* » qu’avec une psychothérapie 

THERAPIE :

« Famille, amis : quand les trahisons deviennent nécessaires. » France Inter. 17 Mai 2022. (52 mn). Je vous ai déjà signalé le livre de Nicole Prieur* : « Les trahisons nécessaires » et cette hypnothérapeute (élève de François Roustang*) est vraiment passionnante à l’oral également. Découvrez les fondements de cet oxymore* : « trahison éthique », découvrez les « trahisons familières », et faites la différence entre « traitre éthique » et « traitre salaud ». A remarquer la justesse des questions d’Ali Rebeihi*. Une émission à écouter pour se faire du bien.

« Qu’est-ce que l’éco-anxiété et sœur jumelle la solastalgie ? » Sciences et Avenir. 25 Mai 2022. Ne confondez plus éco-anxiété* et solastalgie* !

« Psychological intervention looks promising in Crohn’s disease ». Medscape. 27 Mai 2022. Méditation et TCC dans cette étude.

PRESCRIPTION DE TACHES :

Je suis surpris de constater à quel point le mot « mort » est évité à propos du décès de quelqu’un et est remplacé par « est partie », « nous a quitté », etc. Observez cette tendance dans les témoignages et entretiens à la télévision ou à la radio. Et vous quels termes utilisez-vous ?

Sophie Cohen* a remplacé « Perdre du poids » par « gagner en légèreté » parce que le cerveau n’aime pas perdre. Vous aussi utilisez un langage de gagnant. Et si vous oubliez d’oublier de perdre, souvenez-vous de gagner la prochaine fois, ce n’est pas grave.

Pensez à remplacer « expirer » par « soufflez » ou « relâchez ».

OUTILS :

« CommPsy » : Philippe Aïm* a mis en place un projet de formation en ligne en communication et psychologie. A découvrir sur YouTube.

TECHNOLOGIE :

« Neurostimulation en santé mentale : une méta-analyse fait le point. » Medscape. 23 Mai 2022. Confirmation de son efficacité.

VIE PROFESSIONNELLE :

« Patients’ bad behavior provokes burnout in physicians : study. » Medscape. 19 Mai 2022. Les médecins « de couleur », les femmes et les « minorités sexuelles » sont plus exposés. Quelle surprise…

« A psychiatric patient confesses to murder : now what ? » Medscape. 23 Mai 2022. Un délicat problème qui mérite d’être lu jusqu’au bout. Si cela vous arrive je vous conseille de contacter le comité d’éthique de votre établissement et le Conseil de l’Ordre des Médecins.

« Rencontre avec Baptiste Beaulieu* » Bulletin de l’Ordre national des Médecins. Mai 2022. Je vous ai souvent parlé de ce médecin chroniqueur de l’émission de France Inter : « Grand bien vous fasse » et je suis heureux de le voir mis à l’honneur même s’il est surtout question de son talent d’écrivain plutôt que de sa grande humanité.

« Etudiants en soins infirmiers : aggravation du mal-être. » Medscape24 Mai 2022. Présentation des résultats de l’enquête de 2022 de la Fédération Nationale des Étudiant·e·s en Sciences Infirmières (FNESI). C’est pire qu’en 2017 !

« Une approche population-centrée et partenariale en santé mentale. » Medscape. 25 Avril 2022. Une approche originale qui s’intéresse autant aux patients qu’à leurs pathologies. A partir d’un modèle québécois. Et après l’étude ?

CHEMINS DE TRAVERSE :

« Les artisans du fun » : quand les idées (absurdes) des enfants deviennent réalité ». France Inter. 16 mai 2022. (3 mn). A propos d’une émission de Netflix qui met en valeur l’imaginaire des enfants.

« Michel Cymes et Fabien Olicard pour « Mémoire : vous avez le pouvoir ! » France Inter. La bande originale. 09 Juin 2022. (1h15). Une émission qui me permet de concilier mes goûts pour l’humour, le mentalisme* et la mnémotechnie* et en plus d’être d’accord avec tout ce qui a été dit, notamment sur les souvenirs traumatiques ou la validité des témoignages visuels. Ecoutez bien et dites-moi si d’après vous Michel Cymes* et Nagui sont copains ?

VOCABULAIRE :

« Abréaction » : Brusque libération émotionnelle, extériorisation d’un refoulement. Remontée lors d’une transe d’un traumatisme caché.

« Anamnèse » : Récit des antécédents d’un malade. L’anamnèse retrace les antécédents médicaux et l’historique de la plainte, la douleur actuelle du patient, ainsi que les résultats des différentes explorations déjà faites et les traitements entrepris.

« Art-thérapie » : Méthode visant à utiliser le potentiel d’expression artistique et la créativité d’une personne à des fins psychothérapeutiques ou de développement personnel. Comme le dit Sylvie Lucas* : « Il ne s’agit pas de faire de l’art mais de passer par un support afin de se décharger de ce que l’on porte et mieux décrypter ses réactions ».

« Caregiver » : aidant. Dans la théorie de l’attachement personne (le plus souvent parent) qui prend soin de l’enfant.

« Cathinone » : Alcaloïde de type amphétamine extrait du Khat (ou de synthèse) utilisé dans le « Chemsex* ».

« Chamanisme » : Ensemble de formes de médiation entre les humains et les esprits assurée par des chamans, incarnant cette fonction en interdépendance avec la communauté qui les reconnaît comme tels et pour laquelle ils sont censés intercéder auprès des esprits.

« Chèque en blanc » : Technique de thérapie qui consiste à demander au patient son accord pour une tâche qu’il ne connait pas. (Permet de tester l’alliance avec le patient et sa motivation pour changer).

« Chemsex » : Fait de combiner le sexe et la prise de drogues.

« Clinophilie » : Manie de rester couché, allongé, parfois pendant des heures, alors que l’on reste éveillé. Ce trouble est souvent présent chez les personnes souffrant de dépression ou de schizophrénie. (Un bel exemple est donné par Marcel Proust avec le personnage de la tante de Combray dans « Du côté de chez Swann »).

« Cohérence cardiaque » : Technique de respiration développée par le Dr David O’Hare* avec des effets relaxants et des bénéfices cardiovasculaires validés scientifiquement.

« Core shamanism » : (Chamanisme essentiel/fondamental ou core chamanisme) : Synthèse par Michael Harner* de ce qu’il considère être le tronc commun essentiel des techniques issues des traditions chamaniques, dans le but de les rendre utilisables et accessibles aux personnes de culture occidentale.

« Doula » :  Femme qui propose un accompagnement non médical de la grossesse et de l’accouchement.

« Doxa » : Ensemble des opinions reçues sans discussion, comme évidentes, dans une civilisation donnée.

« Eco-anxiété » :  Détresse psychique ou existentielle causée par les changements environnementaux. Terme inventé par Véronique Lapaige* pour désigner le fait de ressentir un mal-être (et souvent un besoin de se responsabiliser), face au changement climatique et aux crises environnementales. 

« Effet Clever Hans » :  appelé aussi « Effet Hans le malin » : Désigne le fait de transmettre et percevoir continuellement des signaux subtils, généralement de façon involontaire et inconsciente, au cours des interactions sociales. (NB : Hans le malin était un cheval).

« Espace de travail neuronal global » : Théorie (Stanislas Dehaene*, Pierre Changeux*, Lionel Naccache*) qui postule que nos actions ou pensées sont conscientes lorsque l’activité neuronale qui les sous-tend se propage à un vaste ensemble d’aires cérébrales autour des cortex préfrontal et pariétal. IH 06 2022

« Fleurs de Bach » : Technique de phytothérapie sans fondement scientifique considérée comme une pseudoscience.

« Gaslighting » : Forme de manipulation mentale dans laquelle l’information est déformée ou présentée sous un autre jour, omise sélectivement pour favoriser l’abuseur, ou faussée dans le but de faire douter la victime de sa mémoire, de sa perception et de sa santé mentale. (Ce nom, évoquant l’éclairage au gaz, vient du titre de la pièce à succès qui a mis en vedette ce type de manipulation).

« Insight » :  En psychologie cognitive c’est la découverte soudaine de la solution à un problème sans passer par une série d’essais-erreurs progressifs (on pense alors à l’« eurêka » d’Archimède et à la théorie de l’ « illumination » d’Henri Poincaré*.) En psychiatrie et en psychologie, ce terme, (traduit par « conscience du trouble ») désigne si le patient reconnaît ou non souffrir de telle ou telle maladie.

« Métaphore » : Procédé de langage qui consiste dans une modification de sens par substitution analogique ou figure de style fondée sur l’analogie qui consiste à désigner une chose par une autre qui lui ressemble ou partage avec elle une qualité essentielle. En thérapie on peut utiliser une histoire apparentée au problème du patient pour lui proposer des interprétations ou solutions nouvelles en le laissant libre de ses choix.

« Mnémotechnie » : Technique regroupant un ensemble de méthodes qui donnent la possibilité de mémoriser des informations par association d’idées. Ensemble de techniques permettant d’utiliser au mieux ses capacités de mémorisation.

« Orexines » : Aussi nommées hypocrétines ce sont des neurotransmetteurs localisés au niveau de l’hypothalamus qui jouent un rôle important dans l’appétit et dans l’état d’éveil et interviennent également dans la narcolepsie.

« Orthorexie » : Trouble alimentaire obsessionnel, qui se traduit par une fixation, une obsession de manger des aliments sains, ou supposés tels, par la personne fragilisée.

« PAAT » : Processus Autonomes Auto-Thérapeutiques.

« Psychopraticien » : Titre libre, sans condition de diplôme, qui désigne un professionnel en psychothérapie. Le terme psychopraticien signifie « praticien du champ psy ». Il est employé par des professionnels revendiquant une compétence dans le champ du soin psychique, mais qui n’ont pas le titre (et la formation) de psychologue, de psychothérapeute, ou de psychiatre.

« Rupture de pattern » : Technique consistant à amener un imprévu dans une suite logique que le cerveau prémédite (rupture de séquence automatique dans un apprentissage). La personne étant dans une sensation de confusion devient hyper suggestible et suivra donc plus facilement une suggestion extérieure rassurante. Utilisée notamment pour obtenir une induction rapide en spectacle.

« Sludge » : Nudge* intentionnellement malveillant. Ex procédures volontairement complexes pour résilier certains abonnements…

« Solastalgie » : Terme inventé par le philosophe de l’environnement Glenn Albrecht, souvent confondu avec l’éco-anxiété*. La solastalgie traduit une anxiété, un malaise face à ce qui est déjà perdu, tandis que l’éco-anxiété, elle, est un mal-être lié à ce qui va advenir. 

« Sophrologie » : Méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique, ou vécue comme une philosophie de vie, inventée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo* à partir de l’hypnose.

« Street hypnose » : Forme d’hypnose où l’hypnotiseur va essayer d’induire le plus rapidement possible des phénomènes hypnotiques, particulièrement impressionnants (tels que des catalepsies, des amnésies ou des hallucinations) sur des personnes volontaires rencontrées dans la rue.

« Syndrome du sauveur » :  trouble psychologique qui se traduit par une empathie excessive à l’égard des autres et une envie de les aider dans toutes les situations (souvent à son détriment).

« Tests de suggestibilité » : Tests utilisés pour apprécier la sensibilité des patients aux suggestions. (Permettent une meilleure fiabilité des résultats en recherche hypnotique en permettant de comparer des groupes homogènes).

CITATIONS :

« La conscience émerge du cerveau quand un stimulus provoque l’allumage d’un vaste ensemble d’aires cérébrales qui se trouvent être connectées, chez l’être humain, à la partie la plus antérieure qu’on appelle le « cortex préfrontal »La validité d’un modèle n’est jamais aussi bien démontrée que lorsque ce modèle est en situation de formuler des prédictions qui sont ensuite confirmées par l’observationLe cortex cingulaire antérieur agirait comme un interrupteur ou une porte qui se ferme quand des stimuli sont maintenus à un niveau de perception non consciente. »

Esteban Munoz Musat

« Le fait d’établir un lien entre quelque chose d’inconnu et quelque chose de connu soulage, apaise, satisfait, et donne également un certain sentiment de puissance. L’inconnu comporte également une part de danger, il dérange et suscite une certaine appréhension. L’instinct premier sera de supprimer des situations aussi déplaisantes. Principe Numéro un : une explication, quelle qu’elle soit, vaut mieux que pas d’explication du tout. Puisqu’au fond, tout se résume au désir de se libérer des pensées oppressantes, ne pas se poser trop de questions sur les moyens d’y parvenir. La première pensée par laquelle nous expliquons l’inconnu comme étant quelque chose de connu nous fait tellement de bien que nous y accordons foi. L’instinct de causalité, qui nous pousse à trouver des causes, est par conséquent déterminé et suscité par des peurs. »

Friedrich Nietzsche

« Un sourire ne se réduit jamais à une interprétation simple. Il recèle toujours une part de mystère. »

Héloïse Lhérété.

 « Chaque rencontre, chaque patient est notre enseignant. »

Eric Bardot.

 « Asseyez-vous, laissez votre corps trouver la position où vous êtes vraiment assis, à votre place ».

François Roustang.

« Invitez le patient en transe à laisser venir l’animal qui est approprié à la situation. »

Nicolas d’Inca.

 « Le cerveau est magicien, faussaire et feignant car intelligent. »

Isabelle Nickles.

 « S’il suffisait de coller une image au mur pour que nos rêves se réalisent, on serait tous mariés avec une des stars qui ont bercé notre adolescence ! »

Alain Lancelot.

 « Si l’acte qui nous a blessé ou offensé reste présent dans notre mémoire, le pardon peut réduire son emprise sur nous et nous aider à nous libérer de l’impact négatif de l’individu ou de l’évènement qui nous a meurtriLe point le plus important dans le pardon est de comprendre que l’on en a plus besoin que notre agresseurSavoir pardonner ne signifie pas oublier ou approuver la mauvaise action de l’autre, mais engager la guérison de ses propres blessuresSavoir pardonner consiste à ne plus se positionner en victime mais reprendre le contrôle de sa vie pour avancer. »

Jérome Palazzolo.

 « Pour moi être « rebelle » ne veut pas dire s’opposer à tout, mais se déterminer par rapport à soi, penser librementLa liberté intérieure, c’est penser par soi-même. C’est ne pas se contenter de répéter, de croire, ce qu’on nous dit, mais de faire des recherches pour se faire sa propre idée, même si cela va à l’encontre de l’opinion majoritaire.Penser par soi-même implique la solitudeL’angoisse est le prix de la liberté, alors que se soumettre à la doxa est confortable, penser comme tout le monde ne demande pas d’effortL’école devrait apprendre à penser par soi-même, mais ce n’est pas le cas. On vit une époque qui encourage la doxaLes personnes sécures sont plus à même de questionner les ordresUn enfant insécurisé apprend la peur, l’angoisse de la libertéNotre chance, en tant qu’êtres humains, c’est la mort, car c’est elle qui donne un sens à la vie. »

Boris Cyrulnik.

« Sans le vide il n’y a pas de liberté, de créativité. »

Julien Betbèze

« Il ne faut jamais chercher de souvenirs en hypnose. On prend les choses comme elles viennent, on les accepte et on les utilise, sans quoi on va dans le mur. »

Daniel Megglé.

 « Le plus difficile est sans doute de convaincre un chirurgien d’autoriser l’hypnose dans une salle d’opération. »

John Butler

 « Une valeur n’est dite pleine et entière que lorsque son aspect relationnel n’empêche pas l’autonomie et vice-versa. Par exemple la bienveillance envers les autres sans autonomie amène au sacrifice obligatoire ; l’autonomie sans bienveillance entraine l’égoïsme. »

Alicia Mangeot.

 « Si vous voulez rester maître de vous-même en toutes circonstances, n’acceptez pas qu’on vous touche. »

RV Joule & J-L Beauvois

« Personne ne se souvient de ses premières années de vie, mais nous gardons des traces mnésiques dans notre cerveau qui vont fortement influencer la suite de notre existence. »

Boris Cyrulnik

« Le système dopaminergique, l’un des plus anciens du cerveau, peut expliquer un changement de personnalité et influer sur nos décisions. »

Mathias Pessiglione

« Ne pas prendre une décision est une décision ; c’est décider de maintenir le « statu quo ».

Mikaël Cozic

 L’hypnose et les thérapies brèves ramènent une réelle humanité dans les soinsNous sommes au tournant de l’hypnoseL’ « hypnothérapeute » n’est probablement pas un statut véritablement viable. »

Pierre Castelnau.

 

La chronique du Dr Bruno Blaisse, Responsable média de l’ IMHE Biarritz Pays Basque-Hypnosium